Copywriting Pratique

Ecrivez facilement des textes qui font agir


Ressources gratuites pour Copywriters  |  Pourquoi ?  |  Un article au hasard

Comment multiplier le taux de lecture de vos articles par 3 ou 4

Il y a quelques mois, je suis allé assister à ce qu'on appelle un "SEO Barcamp" à Grenoble.

SEO, c'est un acronyme pour "Search Engine Optimization", qui signifie en français : "Optimisation pour les moteurs de recherche". Et "Barcamp", ça veut dire... mettons "Apéro".

Vous l'aurez compris, dans ce genre de rassemblement, on côtoie plusieurs passionnés de SEO, dont des personnes qui sont de vraies machines de guerre dans ce domaine.

lecture

J'ai rencontré des gens vraiment passionnants lors de cette soirée, et notamment un gars qui m'a appris un truc qui m'a un peu scotché à propos de Google et de sa première page.

Une répartition pour le moins... effarante !

Il concerne le taux de clics sur le PREMIER résultat de recherche de la première page. face à une requête donnée.

Selon ses calculs, il prend près de 40 % des clics de la page.

Une étude de la société Optify fixe ce taux à 36,4 %. 12,5% pour la deuxième place, et 9,5 pour la troisième, soit près de 60 % de clics pour les 3 premiers résultats.

Ce qui signifie que les 7 résultats suivants se partagent 40% des clics restants dans une proportion décroissante en fonction de la place.

C'est une moyenne, bien sûr. Basée sur quelques 20 millions de clics. Et en fonction des requêtes, mais aussi en fonction de la qualité du premier site rencontré, ces taux varient quelque peu.

Quoi qu'il en soit, ces chiffres, en eux-mêmes, sont plein d'enseignements, et à plus d'un titre.

Déjà, ils montrent de manière encore plus évidente qu'être dans les 3 premiers est véritablement indispensable si on veut réellement pouvoir rentabiliser tout son temps passé en SEO.

La conclusion que j'en tire moi, c'est que tout ce temps passé pouvant être réduit à néant en quelques secondes, soit parce qu'un ou plusieurs concurrents a décidé de venir foutre le bazar dans votre niche, soit parce que Google a décidé que votre site ne correspondait plus à ses critères de qualité, mieux vaut exporter 90% de ce temps à améliorer autre chose que ses positions dans Google.

J'en ai déjà parlé ici...

Un principe à appliquer à vos affaires

Ensuite, quand on regarde le passage de la position 1 à la position 2, alors on voit que la deuxième récolte près de 3 fois moins de clics que la première.

Mais surtout, ces chiffres démontrent un fait vraiment bien plus important qu'il serait bon que vous repreniez pour votre compte :

Quand il s'agit de clic, la PREMIERE action est toujours plus facile à obtenir que la deuxième, qui elle est également plus facile à obtenir que la troisième, qui elle est toujours plus facile à obtenir que la quatrième, etc...

 
Et vous devez penser à ce principe pour plein de trucs qui concernent vos affaires :

Quand on reprend chacun de ces 3 cas de base avec ce principe en tête, alors on comprend plein de choses :

1) Votre site Internet

Les pages tunnel des sites Internet de base du genre "Bienvenue, cliquez ici pour rentrer" font baisser le taux de lecture dudit site de manière énorme.

On le dit depuis des années, vous savez maintenant pourquoi.

Donc, dans un souci de meilleure lecture, si vous avez une page tunnel sur votre site Internet, même si c'est joli, même si c'est attractif, et même si ça flatte votre ego de graphiste, hé bien enlevez-là !

Si vous la gardez, vous perdez des visiteurs, des abonnés et des ventes.

2) Vos pages de vente

Concernant votre page de vente, si vous mettez plusieurs points de sortie sur celle-ci, avec par exemple un menu horizontal ou vertical, ou des liens à l'intérieur de votre texte, alors enlevez-les.

Supprimez TOUS vos menus, et tous les liens qui dirigent vers autre chose que votre bon de commande.

S'il y a plusieurs liens qui sortent de votre page mais qu'ils dirigent tous vos lecteurs vers une seule et même destination, alors cette destination emportera 100% des clics.

Si vous mettez des liens autres, et que vos lecteurs cliquent dessus, alors attendez-vous à une perte de plus de 50% de taux de clic sur vos liens de commande...

3) Vos emails

Bien entendu, pour les emails, c'est encore plus important.

Car si on s'en tient aux chiffres énoncés plus haut, alors admettons que le sujet de votre mail soit assez bon pour faire ouvrir 36% des gens (première action).

Quand les personnes se retrouvent devant le mail ouvert, lorsque vous leur demandez de cliquer sur quoi que ce soit, alors c'est leur deuxième action.

Vous avez donc tout intérêt à argumenter de manière vraiment très persuasive sur ce nouveau clic demandé, car sinon, votre taux de clic devrait tourner logiquement aux alentours de 36 / 3 = 12 %, à moins que vous ayez sorti un sujet de mail absolument terrible qui donne une telle envie à vos lecteurs qu'ils cliquent tous frénétiquement sur votre lien...

Mais n'y comptez pas trop...

Je pense notamment aux emails de notification des nouveaux articles d'un blog.

J'en reçois plusieurs, ces derniers temps, qui ne comportent que le titre du message, répété deux fois.

Une fois en sujet, et une fois en lien direct dans le mail vers l'article.

Dans une des notifications, il est même situé en QUATRIEME POSITION à partir du début du mail, sans aucune mention d'un résumé de l'article avant.

Je pense qu'il s'agit d'une erreur stratégique.

Car si on se base sur le fait que :

...alors il y a tout lieu de croire que taux de clic sur ce lien sera en moyenne de 8%, si on se base sur le tableau d'Optify.

Ok, le raccourci est peut-être rapide... Et le taux de clic d'un mail est différent d'un taux de clic sur une page de moteur...

Mais si vous êtes concerné par ce genre de cas, vérifiez votre taux de clic sur ce lien, et vous verrez que vous n'obtiendrez pas plus de 10% de la somme totale de vos abonnés sur ce lien.

Comment être plus lu ?

Oui, car après tout, si vous envoyez un mail de notification d'un article à vos abonnés, c'est avant tout pour signifier aux membres de votre blog qu'un article est nouveau, mais SURTOUT parce que vous souhaitez qu'ils le lisent.

Alors comment augmenter ce taux de lecture ? Voici 2 stratégies :

1) La méthode des grands

Vous avez certainement dû remarquer qu'en ce qui me concerne, je mets l'intégralité de l'article dans le mail que vous recevez, avec un lien malgré tout juste avant, au cas où vous vouliez le lire directement sur le blog.

Beaucoup m'ont écrit pour me demander pourquoi je ne faisais pas comme les autres, avec un court résumé et un lien vers le blog.

Voici ma réponse :

Je n'ai pas inventé cette pratique. C'est Jean de WMJ qui me l'a inspirée, du temps où il écrivait un article par jour. Il n'écrit plus d'articles aujourd'hui, mais l'idée était vraiment lumineuse.

Notez que Seth Godin envoie également des mails avec l'article complet.

Au départ, je me suis demandé pourquoi ils faisaient ça.

Personnellement, je trouvais ça très pratique d'un point de vue utilisateur, parce que ça me permettait de lire les articles sans perdre de temps à aller les consulter sur le blog directement (long à charger, obligé d'être connecté à Internet, déconcentration du fait d'autres liens, etc...).

Et surtout, ça me permettait de les consulter après coup, puisque étant rangés dans un dossier spécial de mon client mail, j'y avais accès de manière très rapide. A mes moments perdus (surtout dans le TGV), c'est vraiment super d'avoir tous ces articles à portée de main.

Alors OK, il y a moins de gens qui viennent sur le blog, puisqu'ils peuvent lire l'article en entier dans le mail.

Et alors ?

L'important, c'est d'être lu. Je n'écris pas d'articles pour le plaisir de les écrire.

Ca ne me dérange pas d'écrire, bien au contraire, mais avant tout, je les écris surtout pour VOUS. Pour que vous les lisiez.

Et que vous le fassiez via un mail, ou via un flux RSS ou sur le blog, ça m'est complètement égal.

Pour un tiers à peu près d'entre vous, vous venez les lire sur le blog. Ca me suffit bien. Je ne suis pas vraiment un accro du nombre de visites journalières.

Le fait que vous soyez environ 1000 à recevoir ma prose chaque jour (à part ceux qui préfèrent la recevoir avec un délai plus grand et RSS inclus) suffit largement à me satisfaire.

Voilà pourquoi j'ai choisi d'afficher l'article en entier sur le mail que vous recevez chaque jour.

Et je vous engage à en faire de même. Car avec cette technique, plus de souci de deuxième action ! Les gens ont juste eu à ouvrir votre mail et ils peuvent alors lire le contenu de ce que vous leur présentez dans le sujet du mail.

Action + Résultat direct = Satisfaction

Ce n'est pas plus compliqué que ça. De 8% de lecture, vous passez à 36%, soit plus de 4 fois meilleur.

Mais une autre stratégie fonctionne aussi :

2) La méthode résumé-lien

Cette méthode est la plus répandue. Surtout pour ceux qui ont des publicités affichées un peu partout sur leur blog. Le but est que les gens viennent les voir sur le blog pour essayer de grappiller quelques clics.

J'ai déjà parlé de la relative inutilité de cette pratique : Ca ne sert à rien dans 99% des cas...

Mais au moins, pour en revenir au sujet initial de ce mail, alors la technique du résumé avant le lien change totalement la donne.

Car avec le résumé, le lien de direction vers l'article redevient une première action. Avec des arguments qui viennent en renfort du titre.

Et si vous employez du copywriting pour ce résumé, alors le taux de clic sera bien plus élevé.

Un exemple de premiers paragraphes qui tuent ?

Voyez ceux de Cédric de Virtuose Marketing. Le texte qui se situe avant l'image de son article.

C'est comme cela que vous devez procéder. Avec du mystère, des questions, des perspectives.

Des "deux points" qui imposent la lecture de la suite –> Regardez ça :

Des verbes qui incitent à l'action (lisez, cliquez, regardez, découvrez, faites, essayez, testez, etc...)

Un résumé d'article, ou son introduction, c'est ce qu'il y a de plus important. Il doit donner envie de lire la suite.

Et c'est encore plus important quand on a accès à l'article via un mail.

A vous de jouer !

Facile à faire aujourd'hui :

Si vos taux de lecture décroissent, améliorez en premier votre titre, et en deuxième, soignez votre résumé pour inciter au clic.

Et si vous vous sentez d'un coup attiré par le fait de plaire D'ABORD à vos membres plutôt que de plaire à Google Analytics, alors mettez l'intégralité de votre article dans votre mail.

Les grands le font, et ça leur réussit pas mal. Pourquoi pas vous ? ;)

Ce que vous voulez, ce sont des membres, non ? Des vrais lecteurs, qui lisent vraiment ce que vous écrivez et à qui vous voudrez proposer plus tard un produit, n'est-ce pas ?

Alors pourquoi perdre du temps à les faire venir chez vous alors qu'ils ont accepté que vous vous invitiez chez eux via leur messagerie ?

C'est beaucoup plus facile pour eux de vous lire confortablement installés dans leur fauteuil, chez eux. Et à la fin de l'article, ceux qui veulent commenter cliquent simplement sur le dernier lien. Et c'est beaucoup moins grave s'ils ne cliquent pas.

Gardez bien à l'esprit le véritable but final que vous poursuivez avec votre blog. Et à moins que vous n'ayez rien compris à la chose, ça n'a jamais été de faire venir 5000 personnes par jour SUR votre blog...

Vous, vous préférez des lecteurs ;)

En tout cas, moi, c'est ce que je préfère. Et vous ?

Partagez :

Publié le 15 AOÛT 2011 - Catégorie : Copyblogging

A lire aussi :


Ou alors, continuez votre voyage au hasard »



RECUPEREZ VOS RESSOURCES GRATUITES POUR COPYWRITERS

Le Générateur de Slogans, le Sympathomètre, le Créateur de Marque Instantané, le Générateur d'Accroches Hypnotiques et bien d'autres...

Mais aussi : des guides pour apprendre le copywriting et l'IA, des éléments graphiques pour embellir vos blogs et vos pages de vente...

Générateur de QRCodes | Générateur d'accroches hypnotiques

Cultivez l'amour du copywriting avec Yvon CAVELIER

Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Conditions Générales d'Utilisation | Politique de confidentialité