Copywriting Pratique

Ecrivez facilement des textes qui font agir


Ressources gratuites pour Copywriters  |  Pourquoi ?  |  Un article au hasard

PNL, blogging et copywriting

Dans un précédent article, je vous disais que j’avais passé 3 jours à suivre un stage de formation aux bases de la PNL avec Grégory Grand du blog Virtuose2lavie.

Certains évènements ont fait que j’ai dû délaisser un petit peu ce blog, mais me revoilà, et je vous parle aujourd’hui de la deuxième raison pour laquelle j’ai voulu suivre ce stage de PNL.

C’était pour tenter de lier quelques techniques de PNL au copywriting, afin d’être plus efficace dans ma communication.

Car lorsque l’on cherche à persuader, à convaincre, ou simplement à faire agir, plus notre communication sera claire, ciblée et adaptée aux personnes qui lisent ou qui écoutent, plus efficace elle sera.

langage-vakog

La PNL, en ce sens, apporte de solides clefs pour ça.

Et ce qui m’excite le plus, c’est que ce n’est pas tout à fait dans le sens que je l’attendais.

En effet, la PNL permet surtout de mieux EVALUER à qui on s’adresse. En amont.

Ainsi, je pense que la PNL joue un grand rôle dans le ciblage de ses futurs clients, puisqu’elle va permettre de les répartir en plusieurs groupes bien autonomes.

J’y reviendrai dans plusieurs articles pour tenter de vous expliquer comment vous aussi vous pourrez vous y prendre.

Le rapport entre la PNL et le blogging

Le truc le plus sympa, c’est que lorsqu’on tient un blog, on peut également employer la PNL pour faire ce travail de catégorisation de manière naturelle, et ainsi être plus efficace dans plein de domaines.

Le côté moins sympathique, c’est que cela demande une gymnastique verbale et linguistique assez ardue.

En effet, cela passe par une modification drastique de la manière que l’on a d’écrire.

Cela dit, c’est très enrichissant, car cela ouvre de solides perspectives d’articles futurs, et ce quel que soit le thème de son blog.

Pour être plus concret, je suis en train de vous expliquer qu’on pourrait écrire le même article de 3 manières différentes afin de toucher un maximum de personnes.

Vous allez le voir, c’est vraiment excitant. Et compliqué au début.

Je suis d’ailleurs en train de créer un outil qui permettra de rendre la chose plus facile. Je vous en parlerai quand il sera terminé.

Pour l’heure, voici ce que la PNL peut vous apporter dans votre quotidien si vous tenez un blog.

Le langage VAKOG

Je ne rentrerai pas dans les détails de cette discipline qu’est la PNL, je veux juste mettre l’accent sur l’un de ses aspects, lié directement au langage (puisque c’est ce qui nous intéresse quand on écrit).

Déjà, vous devez savoir que la PNL répartis les personnes en 5 catégories :

Vous l’aurez compris, chaque type de personne a un langage qui lui est propre. Qu’il comprend mieux. Les initiales de ces 5 types de personnes forment le langage “VAKOG”.

Voyons en détail de quoi il s’agit :

Les visuels

Les personnes visuelles réagissent plus volontiers aux mots et expressions qui se rapprochent de la vue.

Elles préfèrent des expressions comme : C'est clair,  en un clin d'œil, faisons une mise au point, c’est mon point de vue, au premier plan, à première vue, etc...

Ou bien des verbes du style : Afficher, apercevoir, apparaître, assister, cacher, considérer, décrire, détailler, distinguer, éclaircir, éclairer, examiner, imaginer, montrer, regarder, remarquer, vérifier, voir, etc...

Les auditifs

Les auditifs réagissent aux mots qui tournent autour de l’ouïe.

Ils aiment employer des expressions comme : Etre à l'écoute, être tout ouïe, ça sonne bien, bien entendu, à bon entendeur, d’un claquement de doigt...

Ou bien des verbes du style : Appeler, chanter, déclarer, demander, dire, écouter, entendre, s’exprimer, harmoniser, parler, répondre, etc...

Les kinesthésiques

Ces personnes comprennent surtout les mots d’action. Qui se rapprochent du toucher. Des sensations.

Elles préfèrent des expressions comme : Gardons le contact, faire le tour, garder les pieds sur terre, j’en ai ras le bol, prendre un truc à cœur, garder son sang froid, en avoir plein le dos, mettre le doigt sur, avoir un bon feeling, prendre son pied, j’ai bien tout saisi, etc...

Ou bien des verbes du genre : Accrocher, animer, attaquer, bouger, changer, conduire, connecter, contacter, découper, effacer, ouvrir, prendre, saisir, soutenir, toucher, transformer, etc... 

Les olfactifs

Ce sont les personnes qui comprennent mieux les expressions qui tournent autour de l’odorat.

Par exemple, ils aiment ce genre d’expressions : Avoir du flair, comment te sens-tu ? comment sens-tu ce projet ? celle là je la sens pas, ça sent le roussi, ce dossier m’inspire, ce sujet vous inspire-t-il ? etc...

Et ils emploient des verbes comme : Aromatiser, flairer, humer, inspirer, parfumer, puer, renifler, sentir, etc...

Les gustatifs

Cette dernière catégorie concerne les gens qui se sentent plus concernés par tout ce qui touche au gout.

Ils emploient donc des verbes comme : Assaisonner, boire, consommer, cuisiner, cuver, dévorer, épicer, engloutir, farcir, gaver, goûter, mâcher, nourrir, pimenter, savourer, etc...

Et aiment bien ce style d’expressions : Il y a à boire et à manger là dedans, épicer nos rapports, pimenter une relation, grand consommateur d’informatique, dévorer un livre, boire ses paroles, etc...

Adapter son langage à ses visiteurs

Solution 1 : Tout traiter dans le même article

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive. Et il ne m’est pas possible, à première vue, de savoir ce qui vous touche personnellement parmi ces 5 langages.  

Et il en est de même pour vous et de vos visiteurs.

Voilà pourquoi la meilleure solution pour que vos lecteurs boivent vos paroles est de leur offrir des sujets qui les inspirent en utilisant autant que faire se peut les 5 éléments du langage VAKOG à l’intérieur même de votre article.

C’est exactement ce que je viens de faire dans le paragraphe qui précède, puisque vous pouvez constater que les expressions en gras concernent tour à tour un des 5 types de langages.

Mais on peut aussi procéder autrement :

Solution 2 : Créer un article par langage

En effet, vous pourriez décider de créer un article complet qui tournerait autour d’un seul des types de langages. Le kinesthésique par exemple.

Ainsi, vous pourriez toucher tous les kinesthésiques qui peuplent vos listes de visiteurs, et pourriez ainsi établir un contact privilégié avec eux. En prenant des mots précis qui auraient plus d’impact sur eux, puisqu’ils seraient liés à leur langage préféré.

Notez tous les mots en gras ci-dessus : ils s’adressent à des kinesthésiques.

En choisissant d’écrire un article complet dans ce langage, vous pourriez aisément catégoriser vos membres, en leur demandant par exemple de noter votre article.

En toute logique, si vous n’employez qu’un langage exclusivement kinesthésique, alors les personnes qui ne sont pas concernés par ce langage auront du mal à vous mettre une bonne note.

Pensez bien évidemment à faire varier vos titres afin de les rendre les plus fidèles possibles au langage que vous avez décidé d’employer.

Et bien entendu, rappelez-vous que si vous avez un blog, le mieux est d’enregistrer vos membres directement SUR votre blog, afin, ensuite, de pouvoir suivre qui préfère quoi...

Aviez-vous déjà pensé à faire ça sur votre blog ?

Et quel langage vous correspond le mieux à vous ?

Partagez :

Publié le 3 DECEMBRE 2012 - Catégorie : Communication & Psychologie

A lire aussi :


Ou alors, continuez votre voyage au hasard »



RECUPEREZ VOS RESSOURCES GRATUITES POUR COPYWRITERS

Le Générateur de Slogans, le Sympathomètre, le Créateur de Marque Instantané, le Générateur d'Accroches Hypnotiques et bien d'autres...

Mais aussi : des guides pour apprendre le copywriting et l'IA, des éléments graphiques pour embellir vos blogs et vos pages de vente...

Générateur de QRCodes | Générateur d'accroches hypnotiques

Cultivez l'amour du copywriting avec Yvon CAVELIER

Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Conditions Générales d'Utilisation | Politique de confidentialité