Copywriting Pratique

Ecrivez facilement des textes qui font agir


Ressources gratuites pour Copywriters  |  Pourquoi ?  |  Un article au hasard

Voyons si vous passerez le cap du premier paragraphe de cet article...

Aujourd’hui, je vais prendre un risque considérable :

J’ai décider décrire mon premiers paragraphes a la manières d’un élève de CM1. S’est a dire avec des faute d’orthographes énorme, pour vous prouvez combien sa fais mal aux yeux de lire un texte pareille. Mais s’est pas vraiment l’habitude chez mois. Alors s’est difficile a faire.

Allez j’arrête.

J’ai mis près de 5 minutes à écrire ce texte, et ce fut un véritable calvaire.

displeased woman keeping a diet Vous n’aimez pas ça non plus ? Normal !

Parlons de vous, maintenant.

L’orthographe, un révélateur...

Notez la difficulté incroyable de lire et de comprendre ce premier paragraphe.

Vous devez vous y reprendre à deux fois, transformer le mot mal écrit pour le visualiser bien écrit et l’interpréter comme il faut. Puis passer au suivant.

Au final, lire un texte avec des fautes d’orthographe va vous prendre entre 3 et 5 fois plus de temps qu’un texte sans faute.

C’est comme ça.

J’ai volontairement grossi le trait, mais j’ai gardé néanmoins des fautes courantes que je peux lire très souvent sur beaucoup de blogs (et aucune de celles qui sont dans ce premier paragraphe ne sont signalées par mon correcteur orthographique).

Tout ça pour vous dire que lorsque vous écrivez un livre, des articles de blog, ou une page de vente, il est indispensable de vous relire ou de vous faire relire, pour corriger toutes les fautes de frappe, d’accord et d’orthographe.

C’est indispensable à plus d’un titre. 

Certains (beaucoup) s’en foutent.

Ils disent que l’important, c’est qu’il n’y en ait pas trop, et que quelques fautes par ci par là ne sont pas graves.

Je ne partage pas cet avis.

Je trouve au contraire que garder des fautes d’orthographe sur son blog est un manque de respect évident de ses lecteurs et fait passer le blogueur en question pour quelqu’un de pas vraiment sérieux.

Quand vous lisez un livre, vous n’y trouvez pas de fautes. C’est pour une bonne raison : un livre avec des fautes véhicule une image pitoyable de l’auteur et de l’éditeur.

Pour un blogueur, c’est pareil. C’est même pire.

Car sur un blog, où l’objectif est de cultiver une image d’expert, celui qui conserve des fautes d’orthographe dans ses articles en faisant fi des remarques de ses lecteurs, ne dure pas bien longtemps. 

En effet :

A l’ère du contenu roi sur le web, il est plus que facile de se faire une opinion d’une personne qui écrit en observant simplement son orthographe.

 
Oui, c’est une sélection un peu hâtive, certes, mais quand vous vous retrouvez face à des centaines – de milliers - de blogs qui produisent du contenu, alors il y a de fortes chances pour que vous fassiez par vous-même une sélection naturelle drastique.

Et cela même si vous n’êtes pas forcément à cheval sur l’orthographe.

Voilà pourquoi il est urgent de soigner votre orthographe si vous écrivez sur le web.

Je vous propose 5 méthodes pour ça :

Comment améliorer son orthographe

1. La lecture

Oui ! La lecture est réellement le seul vrai moyen de s’améliorer en orthographe.

Entendons-nous bien : je parle de VRAIE lecture. Pas de lecture–scannage à la scanneur du web.

Non !

Je parle de la vraie lecture. Une lecture ACTIVE. Celle où on lit tous les mots et où l’on regarde dans le dictionnaire les mots qu’on ne comprend pas.

Le minimum syndical, c’est au moins de lire “activement” 30 minutes par jour.

Choisissez un vrai livre papier qui vous intéresse.

Pourquoi un livre papier ? Pour au moins 3 raisons :

Et ne pas être distrait par tout ce qui se passe à côté, sur votre ordinateur. Plus de mails, plus de trucs qui clignotent. Bref, plus de distractions.

Hé oui ! Un livre en papier, par défaut, est passé entre les mains de dizaines de correcteurs et d’un éditeur. Donc il n’y a normalement plus aucune faute d’orthographe dedans.

Alors qu’un livre électronique ou un article de blog n’est pas passé dans d’autres mains que celui qui l’a écrit et ce, plus de 9 fois sur 10.

Donc si vous voulez vous améliorer en orthographe, la moindre des choses serait de lire au moins des livres qui n’ont pas de fautes.

Un livre papier est parfait pour ça.

En lisant un vrai livre, vous pouvez changer d’endroit pour lire. Vous mettre dehors, ou dans une autre pièce, dans votre lit...

Bref dans un endroit différent de celui où vous travaillez.

L’expérience montre qu’on retient mieux les choses quand on est dans de bonnes dispositions et quand on est dans un endroit qui nous détend.

Le livre permet tout ça.

Choisissez un livre qui vous plait. Roman, livre technique, peu importe.

Si vous passez réellement 30 minutes à lire activement un vrai livre chaque jour, vous allez améliorer votre orthographe de manière naturelle et sans forcer.

2. La formation

La seconde, c’est de se former à l’orthographe.

Voici d’ailleurs un livre gratuit (146 pages) édité par le site livre-gratuits.com, qui vous aide à vous améliorer. Téléchargez-le et consultez-le aussi souvent que nécessaire.

Voici également un site web de mon cru qui conjugue plus de 7000 verbes à tous les temps : http://www.verbes.org.

Le principe : vous écrivez un verbe à l’infinitif dans la case du haut, et vous avez sa conjugaison à tous les temps. Si vous avez un doute...

Ca prend du temps au début, mais petit à petit, vous progressez.

3. Un logiciel correcteur

Si vous avez des soucis d’orthographe, écrivez vos textes dans un logiciel de traitement de texte comme OpenOffice ou Microsoft Word, qui sont dotés de puissants dictionnaires et d’un correcteur orthographique et de conjugaison de qualité.

Vous pouvez aussi utiliser un correcteur à part entière comme Antidote, actuellement reconnu comme étant le meilleur des correcteurs orthographiques existant. Prix relativement modeste par rapport aux services rendus.

L’avantage de ce logiciel, c’est que les fautes d’accord sont corrigées ou signalées avec une très bonne réussite (bien meilleure que celle de l’outil de conjugaison de Word).

Ne resteront que les fautes d’inattention qui devraient partir à la première relecture. 

4. L’entraide

On peut relire ses textes 2 ou 3 fois et oublier des fautes. Ca arrive bien sûr. Personne n’est parfait du premier coup – ou alors c’est rare.

Qu’à cela ne tienne. Il existe un moyen facile de remédier à ce genre de problème : faites-vous aider par vos lecteurs !

Vous pouvez rajouter un petit formulaire à la fin de votre article (quitte à l’enlever au bout de quelques heures) qui permettra à vos premiers lecteurs de signaler les fautes que vous auriez oubliées.

Charge à vous de les corriger au plus vite, bien sûr.

Je viens de le faire sur ce blog (voyez tout en bas de l’article juste avant les commentaires).

En effet, même si moi je relis mes textes 2 fois et que je les fais relire une troisième fois par une personne extérieure, il m’arrive d’oublier des fautes.

Mais quand on me les signale, je les corrige toujours.

Donc, si vous voyez une faute, quelle qu’elle soit, dans mes articles, merci de me le signaler à l’aide du formulaire prévu à cet effet.

5. Déléguer l’orthographe à quelqu’un d’autre

Malgré les 4 astuces ci-dessus, il se peut que ce ne soit pas encore la bonne solution pour vous.

En voici une ultime : déléguez !

Faites simplement relire vos textes par un correcteur ou par une personne bonne en orthographe qui saura vous transformer un texte médiocre en quelque chose de sérieux et de professionnel (pile poil ce que vous voulez être !).

Les tarifs de relectures sont bien moins élevés que vous ne le pensez.

Voici par exemple le service proposé par Alexandra Lemonnier, membre de Copywriting-Pratique, qui commence à 5 euros :

http://www.correction-orthographe-grammaire.com

C’est franchement peu. Surtout si vous n’écrivez qu’un ou deux articles par semaine.

Carrément impératif par contre, si vous faites une lettre de vente.

A vous de jouer !

Voilà, vous n’avez plus aucune excuse pour laisser des fautes d’orthographe sur votre blog.

Dites-vous bien qu’aujourd’hui encore plus qu’hier, vous évoluez au milieu de centaines d’autres blogueurs qui traitent plus ou moins du même thème que vous.

Il s’effectue, de manière parfaitement logique, une sélection naturelle parmi tout ce beau monde, et l’orthographe a une place de choix pour ça.

Et vous DEVEZ y faire attention !

Pour plein de raisons.

Déjà parce qu’un texte correctement orthographié se lit bien plus facilement. Donc si vous écrivez sans faute, vous serez plus lu.

Ensuite parce que si vous demandez des échanges de liens à d’autres blogueurs, beaucoup ne voudront pas ternir leur image en associant leur blog avec un blog qui contient trop de fautes. Donc vous perdrez des occasions de partenariats.

Mais surtout parce qu’il vaut mieux qu’on se souvienne de vous et de votre blog comme de quelque chose qui tient la route, plutôt qu’on vous définisse comme un blogueur médiocre qui fait des fautes d’orthographe à longueur de texte et qui s’en fout.

Pensez-y :

On se moque totalement de l’orthographe d’un dentiste, d’un coiffeur ou d’un garagiste. On leur demande surtout de savoir guérir, coiffer ou réparer sa voiture.

Mais à celui qui écrit pour les autres, par contre, la seule chose obligatoire qu’on lui demande, c’est d’avoir un texte final irréprochable.

Peu importe si c’est son œuvre ou celle d’un correcteur.

Dois-je vraiment vous dire pourquoi ?

On ne va plus voir un dentiste qui ne se lave pas les mains et qui ne met pas de gants avant d’aller fouiller dans votre bouche.

On ne va plus voir un coiffeur qui vous taille les cheveux avec un coupe-coupe ou un ciseau mal affuté.

Et on ne va plus voir un garagiste qui vous laisse des sièges noirs de cambouis après vous avoir réparé une roue.

Dans le même ordre d’idées, on ne vient plus voir un blogueur qui écrit avec une orthographe douteuse.

Parce qu’on n’arrive plus à avoir confiance en ce qu’il dit.

C’est comme ça ! Quand on écrit pour les autres, il faut un minimum. Et ce minimum, c’est l’orthographe.

Sinon, on n’écrit pas. Tout simplement.

Partagez :

Publié le 29 NOVEMBRE 2011 - Catégorie : Articles

A lire aussi :


Ou alors, continuez votre voyage au hasard »



RECUPEREZ VOS RESSOURCES GRATUITES POUR COPYWRITERS

Le Générateur de Slogans, le Sympathomètre, le Créateur de Marque Instantané, le Générateur d'Accroches Hypnotiques et bien d'autres...

Mais aussi : des guides pour apprendre le copywriting et l'IA, des éléments graphiques pour embellir vos blogs et vos pages de vente...

Générateur de QRCodes | Générateur d'accroches hypnotiques

Cultivez l'amour du copywriting avec Yvon CAVELIER

Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Conditions Générales d'Utilisation | Politique de confidentialité